Lettre ouverte à RT et Sputnik France

Chères équipes de de RT et Sputnik France,

La liberté d’expression est l’ADN de CrowdBunker.

C’est donc avec grand émoi que nous avons appris la censure aveugle qui avait frappé vos agences de presse. Peu importe que nous soyons d’accord ou non avec votre ligne éditoriale ou que nous adhérions ou non à l’idéologie de vos financeurs, il nous est insupportable de voir la liberté d’expression ainsi muselée.

La censure n’est pas et ne devrait jamais devenir la norme dans une société où la liberté est un droit fondamental.

CrowdBunker est une plateforme de libre-expression où l’on peut publier des vidéos, des images et du texte à l’abri de toute possibilité de censure.

L’énergie de toute notre équipe est consacrée à ce que les opinions les plus diverses puissent être exprimées, dès lors qu’elles s’inscrivent dans la stricte légalité.

Sans aucun financement ni publicitaire ni capitalistique, nous y accueillons gratuitement des milliers de médias indépendants, de scientifiques, de journalistes non-affiliés, d’artistes libres d’esprit, d’alerteurs, de poètes, de vidéastes, aguerris comme débutants, et de créateurs de tout bord… mais avant tout et surtout des citoyens libres de s’informer et d’informer.

Notre liberté d’opinion est ce qu’il y a de plus précieux dans une véritable démocratie.

Pour que les citoyens d’une véritable démocratie puissent se forger une opinion, encore faut-il qu’ils aient accès à une information qui soit la plus complète et impartiale possible. Sans cela, ce que nous pensons être une opinion libre et éclairée se retrouve en fait être le fruit d’un dogme façonné par des campagnes publicitaires et propagandistes ayant vocation à servir les intérêts des financeurs de ces campagnes.

CrowdBunker en chiffres

  • ±2M visiteurs uniques par mois
  • +85000 utilisateurs inscrits
  • +130000 publications et commentaires
  • +40000 vidéos
  • Chaîne ayant le plus grand nombre d’abonnés: Le Conseil Scientifique Indépendant, avec 13,4k abonnés
  • +10k€ de frais de fonctionnement mensuels entièrement financés par les dons libres de ceux-là même qui ont le plus intérêt à ce que nous existions: nos utilisateurs.

En ce qui vous concerne RT et Sputnik France, peu nous importe que vous soyez financés ou non par un état – argument qui semble avoir été utilisé pour vous censurer au titre des censures prises contre les intérêts de l’état russe – nous estimons pour notre part chez CrowdBunker, que notre droit le plus fondamental est celui de penser librement et que de par votre activité d’agence de presse, votre contribution à la diversité des points de vue est capitale pour notre avenir.

Nous faisons donc le choix délibéré de la confiance en l’intelligence et la capacité de discernement de nos utilisateurs, plutôt que de chercher à les infantiliser en estimant qu’ils ne sont pas capables de se forger leur propre opinion face à telle ou telle information.

Nos outils diffèrent, notre combat se rejoint

CrowdBunker est véritablement une plateforme de libre-expression sous toutes ses formes et tendances. Il est désormais possible de publier es contenus de type vidéo, texte, image et même de faire des lives vidéo à l’image de Twitch, YouTube, etc.

Grâce à notre infrastructure technique décentralisée, redondante et éprouvée, nous sommes armés pour faire face aux attaques les plus coriaces, notamment de type DDOS.

Nous ne censurerons jamais un contenu car il ne nous “plaît” pas ou parce qu’il ne correspond pas à “la vérité officielle” ou au “consensus”.

Dès lors qu’un utilisateur s’inscrit dans le respect des lois en vigueur ainsi que de nos sommaires conditions générales d’utilisation, nous sommes ouverts à l’accueillir sur notre plateforme afin de protéger notre liberté d’expression, d’opinion et d’information.

Rejoignez-nous dans la résistance numérique

Chères équipes de RT France, chères équipes de Sputnik France, si cela vous agrée et que vous souhaitez nous rejoindre pour protéger votre liberté de nous informer, nous serons heureux et honorés de vous accueillir sur CrowdBunker.com.

Vous serez alors libres d’y héberger vos contenus et nous nous engagerons à lutter indéfiniment à vos côtés afin que vous conserviez votre liberté inconditionnelle de nous informer.

En vous remerciant par avance de la suite que vous donnerez à notre invitation.

Nous avons hâte de vous souhaiter la bienvenue!

Chaleureusement,

CrowdBunker, genèse d’une Résistance à la censure

Octobre 2020 : La censure fait rage.

YouTube supprime à tour de bras des chaînes Résistantes avec des dizaines voire centaines de milliers d’abonnés.

Facebook procède à une insidieuse censure de l’ombre (shadow ban) qui manipule les algorithmes afin de “dissimuler” les contenus considérés comme indésirables.

Odysee/LBRY commencer à représenter une alternative crédible à YouTube mais a du mal à convaincre les foules en raison de ses lacunes…

La guerre de la désinformation bat son plein et les criminels au pouvoir gagnent du terrain grâce à leurs procédés malhonnêtes de neutralisation de toute forme de contradiction.

Le quasi-monopole des géants de l’information et la complicité des médias permettent aux criminels de perpétrer leur méfait avec la bénédiction de la quasi-majorité des citoyens.

Le mobile du crime est parfait.

"Un dangereux virus met nos sociétés en péril.
Nous, responsables politiques, sommes là pour vous protéger. C'est notre devoir. Et nous avons trouvé la solution pour vous sauver. un vaccin très innovant et efficace est en train d'être finalisé en ce moment même, pour être mis en urgence sur le marché pour le bien des peuples du monde. Nous faisons notre possible pour en avoir suffisamment pour le monde entier, de manière équitable et le plus rapidement possible. Faites-nous confiance pour vous sauver et surtout, n'écoutez pas ces dangereux complotistes qui vous disent qu'il n'y a pas d'épidémie. Ils sont fous. Ils croient aussi que la terre est plate et la lune creuse."

Le narratif est bien rodé.

Novembre 2020 : Chaque jour qui passe nous rapproche d’un point de non-retour

Le fléau de la désinformation est rampant et l’opinion publique se fait lentement et définitivement soumettre à un sournois narratif construit autour de la peur et la culpabilisation.

Tout propos contradictoire, même si rationnel et étayé par des preuves et des faits tout à fait scientifiques, est immédiatement discrédité, et leur porteur mis au pilori.

Le 11 novembre 2020, Hold-Up sort. Le 12 novembre 2020, Hold-Up est censuré.

La guerre de la désinformation est totale. Les Résistants sont désarmés, désabusés, désargentés. Seule la rage du désespoir permet de tenir le cap. Sans chaîne YouTube, ni page Facebook, ni compte Twitter, ni Vimeo, ni Tipee pour les principaux guerriers de l’information, le combat semble vain et perdu d’avance.

L’Humanité s’apprête à basculer dans une folie sans retour possible. Et rien ni personne ne semble pouvoir l’arrêter.

17 Novembre 2020 : le nom de domaine CrowdBunker est déposé

Le moral des troupes est plus qu’ébranlé par les ténèbres de la désinformation se propagant sans qu’aucune résistance ne puisse y être opposée.

Le combat à mener pour une information juste, loyale et transparente devient titanesque.

Le déferlement médiatique calomnieux, diffamatoire, propagandiste et la censure brutale des réseaux sociaux commencent à laisser montrer la véritable nature de ce système de contrôle : une immondice qui donne l’illusion de la liberté mais qui a tout juste vocation à manipuler l’opinion publique, certainement pas à informer des individus libres de leur opinion.

Comprenant le besoin vital de sauvegarder au plus vite la liberté d’expression et d’opinion de tous les Résistants muselés, un téméraire jeune ingénieur informatique lance une plateforme vidéo ayant vocation à synchroniser les vidéos des chaînes YouTube, avant que l’aveugle censure ne les fasse “sauter” définitivement.

L’idée était lancée : CrowdBunker sera “le bunker des foules”.

Un bunker pour les lanceurs d’alerte, les médias indépendants, les libre-penseurs, les citoyennes et citoyens en quête de vérité

CrowdBunker serait le terreau dans lequel la liberté d’expression pourra fleurir afin que l’information puisse reprendre le dessus sur la propagande.

Quasiment un an plus tard, CrowdBunker est devenu LA plate-forme de libre-expression par excellence.

Et chaque jour qui passe voit fleurir de nouvelles améliorations et fonctionnalités qui font de CrowdBunker une plateforme avec lesquels les censeurs vont devoir compter.

Quelques chiffres:

CrowdBunker aujourd’hui, c’est:

Plus d’un million de visiteurs uniques par mois,
Plus de 49 000 comptes utilisateurs,
Près de 19 000 vidéos protégées de la censure

Fun facts

  • La vidéo la plus visionnée sur CrowdBunker traite des effets de la vaccination sur le sang.
    Elle cumule à ce jour plus de 220 000 vues!
    [et elle n’est bien sûr pas disponible sur You(en)Tube]
  • Pendant quelques jours, avant de devenir CrowdBunker…l’embryon de CrowdBunker s’est appelé… Complosphere.
    Aussi cocasse que cela puisse paraître, Matthieu, le développeur principal de CrowdBunker avait tout simplement estimé que l’immonde coalition de censure public-privé inféodée aux financeurs privés et leurs relais politiques de par le monde, méritait que dans l’ADN-même de CrowdBunker soit symboliquement inscrit d’assumer le risque d’être traités de complotistes.
    Aujourd’hui CrowdBunker est le bunker des foules et, peu importe le niveau ambiant de désinformation, quiconque connaît notre adresse sait que sa liberté d’expression et de s’informer y est à l’abri.

Bienvenue dans la Résistance !

Votre liberté d’expression est notre meilleure arme de réinformation massive. ✊🕊️❤️🙏

en_USEN